Les femmes chefs d’entreprise seraient-elles plus optimistes que les hommes ?

0

Les femmes chefs d’entreprise se révéleraient plus confiantes que leurs homologues masculins. C’est tout au moins ce que démontre une étude réalisée par l’Ifop pour le compte du courtier en assurances April. Qu’est-ce qui fait courir ces businesswomen au moral d’acier ?

Des dirigeantes d’entreprise plus optimistes que leurs homologues masculins

L’enquête réalisée auprès de dirigeants de petites entreprises et de travailleurs indépendants des deux sexes montrent que, malgré les obstacles qu’elles doivent franchir, les femmes restent confiantes en l’avenir :

  • 61% des femmes dirigeantes sont optimistes.

Une attente commune des chefs d’entreprise : l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle

Bien gérer sa vie professionnelle et personnelle est souvent perçue comme une préoccupation féminine. L’enquête montre que cette préoccupation concerne aussi bien les femmes chefs d’entreprise que les hommes :

  • c’est un besoin mis en avant par 85% des chefs d’entreprise, hommes et femmes confondus.

Des femmes chefs d’entreprise en quête de sens

Donner du sens à ce qu’ils font est une préoccupation marquée chez les entrepreneurs, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de femmes. Les secteurs qu’ils définissent comme étant les plus porteurs reflètent bien cet état d’esprit. Les économies collaborative, solidaire et sociale, la silver economy et les services à la personne sont cités en priorité par :

  • 61% des hommes interrogés ;
  • 88% des femmes.

Quelles sont les préoccupations des dirigeantes d’entreprise ?

Les aspects psychologiques et sociaux du travail et du monde de l’entreprise ont une importance particulière pour les femmes chefs d’entreprise, cela passe par :

  • la relation de confiance nouée avec la clientèle ;
  • la possibilité de s’épanouir dans leur travail ;
  • l’ambiance au sein de l’entreprise.

Qu’en est-il de l’accès des femmes aux fonctions dirigeantes ?

Le fameux plafond de verre existe-t-il réellement ? L’accès des femmes aux postes de direction est-il plus facile qu’il y a dix ans ? Une forte proportion des personnes interrogées pensent qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir :

  • 44% des dirigeants d’entreprise partagent cette opinion ;
  • dans le BTP ce chiffre atteint même 79%.

L’idée du plafond de verre, encore très ancrée dans les mentalités, ne se traduit pourtant pas vraiment dans les faits, car il ne faut pas oublier que :

  • 30% des dirigeants d’entreprise sont des femmes…

Source : étude IFOP – 2e édition de l’Observatoire des Pros APRIL.

Share.

About Author

Leave A Reply