Maman et chef d’entreprise, c’est toute une organisation !

0

Maman et chef d’entreprise, cela sonne comme un slogan. Mais, derrière la formule se cache la vie de milliers de femmes qui cumulent les deux fonctions à la fois. Mumpreneur est en contact direct avec ces mamans qui entreprennent, et qui racontent parfois ce qui fait leur quotidien dans des échanges informels. Alors, à quoi ressemble vraiment la vie d’une mumpreneur ?

L’entrepreneuriat féminin est-il survalorisé ?

Les femmes chefs d’entreprise qui réussissent sont souvent mises en lumière par les médias. Leur histoire ressemble à un joli conte de fée sur papier glacé. Celles qui courent toute la journée pour concilier vie de famille et vie professionnelle peuvent se demander comment font ses businesswomen zéro défaut pour être aussi performantes ? Cela méritait bien de mettre en lumière les expériences de celles qui n’ont pas la faveur des grands médias.

Le congé de maternité, un moment propice à la création d’entreprise

Ce n’est pas par hasard si beaucoup de projets entrepreneuriaux naissent pendant la grossesse ou juste après la naissance d’un enfant. Le congé de maternité est propice à la réflexion et à une petite remise en question de sa façon de vivre et d’envisager le travail. Les jeunes mamans qui créent leur entreprise sont la plupart du temps salariées. Après la naissance de leur enfant, elles ne sont pas sûres de pouvoir continuer à évoluer dans l’entreprise en jonglant entre les impératifs professionnels et familiaux. Etre indépendante, investir le monde de l’entrepreneuriat se présente alors comme une bonne alternative.

Créer son entreprise, un choix pas toujours bien compris par l’entourage

Certaines franchissent le pas, quittent leur emploi pour investir un secteur qu’elles aiment et dans lequel elles sont susceptibles de s’épanouir, car la quête de sens fait souvent partie de leurs motivations. Mais quelle qu’en soit la nature, le projet est souvent jugé audacieux par leur entourage, car quitter le statut protégé de salariée pour s’engager dans l’entrepreneuriat paraît risqué.

Lancer son entreprise par crainte de ne plus pouvoir évoluer dans l’entreprise

L’une des raisons évoquées par celles qui choisissent de se lancer dans l’entrepreneuriat est la crainte de ne pas retrouver la position qui était la-leur avant leur départ en congé de maternité. Elles se rendent compte qu’il va être difficile d’adapter leurs horaires de travail à leurs contraintes de jeunes mamans. Rentrer plus tôt le soir pour aller chercher Joséphine chez la nourrice ou être absente parce que Jules a de la fièvre, ne sera sans doute pas facile à faire accepter à son employeur. Créer son entreprise peut alors apparaître comme LA solution, celle qui permet le mieux de concilier vie de famille et vie professionnelle sans que personne ne soit lésé.

La réussite du projet entrepreneurial est liée à une bonne préparation

Créer une entreprise nécessite un investissement personnelle important. Cela exige des moyens financiers, du temps, une excellente organisation, un emploi du temps strict, une séparation entre vie professionnelle et vie personnelle. Quand on est maman, cela peut relever du défi, car il n’est pas envisageable de développer une entreprise en ne travaillant qu’une ou deux heures par jour. Que l’on travaille chez soi ou pas, il s’agit bien d’un travail à temps plein. Une enquête réalisée par Opinion Way pour la plate-forme Legalstart montre que les femmes dirigeantes d’entreprise consacrent beaucoup de temps à son développement. Une majorité d’entre elles ont un temps de travail supérieur à celui d’un salarié :

  • moins de 35H : 25%
  • entre 36 et 49H : 37%
  • entre 50 et 60H : 26%
  • plus de 60H : 7%.*

Une bonne préparation, une nécessité pour réussir dans l’entrepreneuriat

Les outils numériques ont largement facilité la création d’entreprise, mais cela reste quand même une aventure à part entière. Les clés de la réussite sont les mêmes que pour tout projet entrepreneurial :

  • monter soigneusement son projet et vérifier sa viabilité ;
  • avoir de bonnes connaissances en gestion ;
  • compléter sa formation si nécessaire ;
  • croire en son projet et le mettre en avant. Ce sera déterminant au moment de trouver des sources de financement ou de développer des partenariats ;
  • une fois le projet lancé, savoir séparer vie professionnelle et vie personnelle, et garder du temps pour sa famille.

*Source : “Les entrepreneurs et la vie de famille” Opinionway pour Legalstart.

Share.

About Author

Leave A Reply