Quels locaux professionnels choisir pour votre jeune entreprise ?

0

Ces dernières années les locaux professionnels ont beaucoup évolué, une évolution rapide et étonnante dans un univers figé depuis longtemps. Ces nouvelles solutions très innovantes s’avèrent plus souples et plus économiques que les baux professionnels classiques. Les jeunes entreprises y voient l’opportunité de trouver un local à moindre coût, parfaitement adapté à leur activité et leurs besoins.

Installer son entreprise à domicile

La solution la plus simple et la plus économique consiste à démarrer son activité à domicile, ce qui évite aussi de perdre du temps et de l’énergie dans les transports. Quand l’entrepreneur est propriétaire de son logement et qu’aucun règlement de copropriété ne s’y oppose, il peut exercer son activité chez lui, quelle que soit la forme juridique de l’entreprise. Cependant, des restrictions existent dans les villes de plus de 200 000 habitants et les départements du Val de Marne, des Hauts de Seine et de Seine Saint Denis. Dans certains cas, une autorisation de la Mairie peut être nécessaire. Si l’entrepreneur est locataire, les règles sont identiques, mais il doit s’assurer qu’aucune clause du bail ne s’oppose à l’exercice de son activité à domicile.

Installer bureaux ou ateliers dans un espace de coworking

Depuis son apparition en 2005 dans la Silicon Valley, le coworking est passé de simple concept en phase d’évaluation à un lieu de travail alternatif à part entière. D’année en année, la formule connaît une forte progression un peu partout :

  • 14000 espaces de coworking sont en activité à travers le monde en 2017 (1) ;
  •  la France comptait déjà 360 espaces de ce type en 2015 (2) .

Après avoir ouvert un premier espace en 2015 à Issy-les-Moulineaux, près de Paris, le leader français Nextdoor en détient à présent six, et prévoit déjà d’autres ouvertures. La formule doit son succès au développement du télétravail et du travail indépendant. Ces travailleurs d’un nouveau genre trouvent de nombreux avantages au coworking : un moyen de mutualiser les coûts et outils de travail, et aussi, la possibilité de monter des projets en commun, ou de prendre part aux ateliers et animations qui peuvent leur être proposés.

Les incubateurs d’entreprise, une aide à tous les stades de la création

Apparus en 1999, sous l’impulsion de la loi Allègre, les premiers incubateurs étaient des structures publiques destinées à soutenir les projets de création d’entreprise. Depuis, le concept s’est développé et a évolué en investissant la sphère des grandes écoles et des entreprises. La sélection des candidats se fait sur dossier, évalué par un jury d’experts. Si le projet est retenu, les incubateurs proposent un accompagnement aux créateurs, à tous les stades du montage, depuis l’idée, jusqu’au lancement de l’entreprise. Ils leur donnent accès à des formations, leur présentent des professionnels de leur futur secteur, mettent des bureaux et des équipements à leur disposition. La jeune entreprise est ainsi bien armée pour voler de ses propres ailes au moment venu !

Sources : 1. Deskmag – 2. BAP/La Fonderie

Share.

About Author

Leave A Reply